Rpm yum

De The Linux Craftsman
Aller à : navigation, rechercher

RPM

Ce logiciel libre a été créé à l'origine par Red Hat en 1995 et a par la suite été adopté par d'autres distributions Linux. L'acronyme « RPM » signifiait à l'origine « Redhat Package Manager ». Suite à l'adoption de l'outil par plusieurs distributions il fut renommé en « RPM Package Manager » qui est un acronyme récursif.

Les distributions les plus connues utilisant le système de gestion de paquets RPM sont : Red Hat Enterprise Linux, Fedora, CentOS, Mandriva, openSUSE, SUSE Linux Enterprise, PCLinuxOS, MeeGo, Mageia.

Wikipedia

Installation

# rpm -ivh paquet.rpm

ou bien

# rpm -Uvh paquet.rpm

Interrogation

Listing de tous les paquetages

# rpm -qa

Listing de tous les fichiers d'un paquetage

# rpm -qlp paquet.rpm

Suppression

# rpm -e paquet

Si le paquetage possède des dépendances

# rpm -e --nodeps paquet

YUM

Yum, pour Yellowdog Updater Modified, est un gestionnaire de paquets pour des distributions Linux telles que Fedora et Red Hat Enterprise Linux1, créé par Yellow Dog Linux.

Il permet de gérer l'installation et la mise à jour des logiciels installés sur une distribution. C'est une surcouche de RPM gérant les téléchargements et les dépendances, de la même manière que APT de Debian ou Urpmi de Mandriva.

Wikipedia

Installation

# yum -y install paquet

Si c'est un groupe

# yum -y groupinstall nom_du_groupe

Interrogation

Listing de tous les paquetages contenant l'expression paquet

# yum -y search paquet

Il arrive que l'on cherche le paquetage qui apporte un exécutable en particulier. Quand c'est le cas, on peut demander à yum de le trouver :

# yum whatprovides /sbin/mkfs.vfat
Modules complémentaires chargés : fastestmirror
Loading mirror speeds from cached hostfile
 * base: centos.quelquesmots.fr
 * extras: centos.quelquesmots.fr
 * updates: mirror1.evolution-host.com
dosfstools-3.0.9-4.el6.x86_64 : Utilities for making and checking MS-DOS FAT
                              : filesystems on Linux
Dépôt         : base
Correspondance depuis :
Nom de fichier      : /sbin/mkfs.vfat

dosfstools-3.0.9-4.el6.x86_64 : Utilities for making and checking MS-DOS FAT
                              : filesystems on Linux
Dépôt         : installed
Correspondance depuis :
Autre           :Correspondance fournie : /sbin/mkfs.vfat

Dans l'exemple ci-dessus, on cherche l'exécutable qui permet de formater en FAT et la réponse est le paquetage dosfstools-3.0.9-4.el6.x86_64.

Suppression

# yum -y remove paquet

Si c'est un groupe

# yum -y groupremove nom_du_groupe

Mise à jour

Pour les paquetages

# yum update

Pour le système (passage de la version n → n+1)

# yum upgrade  (correspond à update + --obsolete)

Exemple

Imaginons que nous voulions sauvegarder tous les noms des paquetages installés sur une machine pour pouvoir les réinstaller sur une autre (migration).

Récupération de la liste des paquets

Seulement voila, la commande rpm -qa liste également les numéros de version des paquetages... ce qui ne nous arrange pas ! On va utiliser l'option format ou -f si vous préférez pour lui préciser comment afficher le résultat:

# rpm -qa --qf "%{NAME} " > paquetages.txt

Installation

Le fichier paquetages.txt contient tous les paquetages présent sur la machine source, il ne reste plus qu'à le copier sur la machine cible pour demander à YUM de les installer:

# yum -y install < paquetages.txt

Vérifier les paquetages qui prennent le plus de place

rpm -qia|awk '$1=="Name" { n=$3} $1=="Size" {s=$3} $1=="Description" {print s  " " n }' |sort -n

Problème avec les dépôt SSL auto signé

Lorsque l'on utilise un dépôt SSL avec un certificat auto signé, YUM ne peut vérifié l’authenticité du certificat et s'arrête avec l'erreur suivante :

[Errno 14] Peer cert cannot be verified or peer cert invalid

Pour corriger cet erreur, il suffit de dire à YUM de ne plus faire cette vérification en ajoutant la ligne suivante dans le fichier de configuration du dépôt présent dans le répertoire "/etc/yum.repo.d/" :

sslverify=false